Février 2015 : Fernande Bouchard, une femme d’exception, une force sereine

Le présent CImage1oup de cœur adressé à Madame Fernande Bouchard est à titre posthume. Celle-ci a malheureusement rendu l’âme en décembre dernier.

Madame Fernande Bouchard a siégé à titre d’administratrice de la Table régionale de concertation des personnes aînées de 2008 à 2012. Selon Marie-Marthe Lespinay, ancienne coordonnatrice à la Table régionale : « Si je me rappelle bien, Madame Bouchard a toujours répondu présente à chaque fois qu’on lui a demandé de participer à un comité ou pour contribuer à la mise en place d’un projet. Elle a été un pilier dans la MRC de Bécancour et elle a su rallier, autour d’elle, plusieurs personnes influentes et de nombreux représentants du réseau de la santé. » Madame Bouchard était très préoccupée par le bien-être des personnes aînées et était toujours à l’affût de connaissances et d’outils afin de pouvoir agir comme personne-ressource dans son milieu. Elle suivait l’actualité avec beaucoup d’intérêt et se prêtait d’emblée aux discussions et aux échanges avec ses pairs.

 Madame Bouchard a exploité sa polyvalence et sa capacité d’adaptation à travers les multiples professions qu’elle a occupées. Enseignante au primaire, elle se dévouait pour ses élèves et sa profession. Elle a d’ailleurs complété des études supplémentaires afin d’obtenir son brevet A. Elle avait même, à l’occasion, d’anciens élèves qui lui rendaient visite. Bachelière, Madame Bouchard se voyait comme une éternelle étudiante, une passionnée de savoir. Travailleuse sociale au Centre de santé et de services sociaux sur la Côte Nord, Madame Bouchard recevait des lettres rédigées par ses bénéficiaires pour la remercier. À la retraite, Madame Bouchard entreprit un nouveau défi, celui d’agente immobilière. Elle était appréciée de ses clients.

 La retraite n’a aucunement été synonyme de retrait du milieu social. Elle a été entre autres choses : membre de la Table de concertation des personnes aînées de la MRC de Bécancour, sur le CA de la CSN, administratrice à Prêts Manicouagan, administratrice des magasins Coop, membre du comité gouvernemental de visites dans les résidences, directrice du CA de la Caisse populaire de Ste-Angèle-de-Laval, au secrétariat de la Fabrique paroissiale ainsi que marguillère, elle était aussi sur le comité d’orientation pastoral lors de la fusion des paroisses. Rougement politisée, chaque fois qu’elle le pouvait, elle travaillait au bureau de scrutin autant fédéral que provincial.

 Nathalie Pépin, présidente de la Table de concertation des personnes aînées de la MRC de Bécancour, n’avait que de bonnes paroles à nous confier à l’égard de Madame Bouchard : « De bonne compagnie, nous n’oublierons jamais cette belle personnalité, une valeur ajoutée à notre Table de concertation. Sensible aux nobles causes, Madame Bouchard cherchait toujours des solutions dans le but d’améliorer les services en place et la qualité de vie des gens qui l’entouraient. Sa personnalité attachante ne laissait personne indifférente, elle participait avec assiduité aux réunions, aux formations, ainsi qu’aux activités destinées à promouvoir une image positive des personnes aînées. Elle était ouverte et éclairée sur tous les sujets à l’ordre du jour. Elle s’exprimait respectueusement tout en sondant les différentes avenues. »

 Elle et son mari, pour lequel elle s’est dévouée à titre de proche-aidante, habitaient une coquette maison couronnée d’un toit rouge longeant le fleuve St-Laurent à la hauteur de                 Ste-Angèle de Laval dans la MRC de Bécancour. Un havre de paix pour lequel elle avait eu un coup de cœur et c’est avec grand plaisir qu’elle maintenait la décoration à jour. D’ailleurs, elle-même était très élégante, Madame Bouchard soignait méticuleusement son apparence. Sa fille nous a même révélé qu’elle était mannequin à ses heures et qu’elle était dotée de jambes magnifiques.

 Madame Bouchard savait tout faire, particulièrement aimer et guider ses enfants et sa famille. Mère de cinq enfants, grand-maman de neuf petits-enfants et arrière-grand-mère de neuf arrière-petits-enfants, bientôt dix, à chacune de ces naissances, Madame Bouchard se plaisait à dire : « C’est ça la vie éternelle! »

 Madame Bouchard était bel et bien une femme d’exception… une force sereine.

 Nous tenons à offrir nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 Jaimmie Lajoie