Septembre 2017 – Jean Paul Pépin : un modèle d’engagement et de générosité

L’Honorable J. Michel Doyon et M. Jean-Paul Pépin

D’une personnalité dynamique doublée d’un talent évident pour la communication, M. Pépin s’est engagé très tôt dans la vie sur la voie de l’action bénévole. Encore aux études, il fut cofondateur de la Ligue étudiante paroissiale de son secteur, Sainte-Angèle et ce n’était qu’un début. Le bénévolat, cet art de la gratuité du cœur, du geste et du temps, concorde parfaitement avec l’idée que ce fait M. Pépin, de la façon dont il a envie de mener sa vie.

Son grand désir d’aider les autres, de donner une voix à ceux et celles qui n’en ont pas, l’a motivé dans sa vie professionnelle à devenir président de son syndicat ainsi que du club social pendant plusieurs années. Il s’est également impliqué politiquement au niveau municipal où il a assumé deux mandats avec l’énergie de celui qui veut faire une différence, qui veut voir la communauté, qui l’a vu naître, développer son potentiel dans le respect de ceux qui l’habitent. Travailleur acharné, il a porté plusieurs dossiers de développement économique à leur terme avec, toujours en lui, ce profond désir d’améliorer le sort de ses concitoyens et de faire en sorte que chacun et chacune trouvent son morceau de soleil sous le ciel bleu de Bécancour.

Il présidera les Fêtes du 25e anniversaire de la Ville de Bécancour, les manches retroussées, fier d’apporter son énergie contagieuse à l’organisation des activités, heureux de contribuer à ces moments de festivités qui rassemblent, qui rapprochent et qui ne peuvent que renforcer le sentiment d’appartenance à cette ville qu’il aime tant. Loin des mondanités, il préfère se fondre dans la mêlée bénévole et accomplir dans la jovialité toutes ces petites tâches ingrates qui permettent à un événement de devenir l’événement mémorable qu’on espérait.

Infatigable, il compose avec sa vie familiale, son travail à temps plein à la Commission de la construction du Québec, son action bénévole et ses responsabilités de conseiller municipal en suscitant l’admiration. Homme cultivé, au sens de l’humour très développé, il donnera de son temps à la mise en œuvre d’événements culturels comme La Saison des Arts de la Ville de Bécancour, le Rendez-vous des montgolfières de Bécancour, participera à du théâtre amateur et plus récemment à la mise sur pied d’un concours de menteries dans le cadre des Fêtes du   50e anniversaire de la Ville de Bécancour !

Il a consacré énormément de temps à bonifier les services offerts à la jeunesse de Bécancour. Plusieurs organismes ont bénéficié de son sens de l’organisation lors de campagne de financement, un véritable champion en la matière. Que ce soit la Fondation de l’école secondaire du Mont-Bénilde, le Club de hockey mineur de Bécancour, Villages internationaux d’enfants, Fondation Rêves d’Enfants, tous, auront profité de son savoir-faire et lui en sont reconnaissants.

Membre fondateur de l’organisme Regroupement pour un parc récréotouristique qui en est à sa quatrième année d’existence, il concrétise enfin un vieux rêve d’échevin en participant à l’élaboration du projet de réfection du quai de Sainte-Angèle et à sa mise en chantier. La mise en valeur de ce site représente pour lui une grande victoire sur la morosité qui s’était installée dans sa communauté depuis la construction du pont Laviolette. Autrefois, plaque tournante du commerce et du transport d’une rive à l’autre du fleuve Saint-Laurent, le quai de Sainte-Angèle retrouve enfin sa vocation première : accueillir, rassembler et divertir. Plus qu’une fenêtre sur le fleuve, le quai redevient la belle grande porte d’entrée qui mène à la découverte de sa ville, Bécancour.

Depuis quelques années, M. Pépin s’investit également au sein de l’organisme Patrimoine Bécancour. Il s’occupe avec enthousiasme de la recherche de financement de l’organisme et participe à l’organisation et à la promotion de toutes les activités proposées aux Bécancourois.Jean-Paul Pépin est de ceux qui s’engage à fond, de ceux qui s’oublie et qui aime les autres autrement qu’en paroles. C’est un bénévole dans sa plus pure expression et le don de soi dont il a fait preuve tout au long de ces années a contribué à construire la ville de Bécancour que nous connaissons aujourd’hui. Le bénévolat n’a pas d’âge si ce n’est celui du cœur. M. Pépin est un merveilleux exemple de ce qu’un aîné aguerri au partage peut accomplir pour sa communauté.

Par Janik Ouimet